mardi 6 janvier 2009

Toutes toutes premières fois


Ma première fois... pour une brosse à dents électriques

Elle secoue, elle décape, elle fait baver... mais c'est certain, on a l'impression que le travail est mieux fait que manuellement. Par contre, après l'avoir posée, j'ai l'impression que mes dents vibrent encore : ça vous fait ça aussi ?


Mes premières papitas au quinoa
Hier, manque d'inspiration pour cuisiner... Je veux quelque chose avec des légumes, quasi végétarien, pas trop gras, rapide et facile à faire. Cela fait longtemps que je n'ai pas utilisé le quinoa que j'ai dans mon placard... et les articles sur les régimes "détox" conseillent les céréales complètes... A force de chercher sur l'internet, je tombe sur une recette de papitas au quinoa qui me séduit. J'ai aussi trouvé cette recette, encore plus simple.
Au final, voici ce que j'ai fait (pour deux personnes) :
- mesurer approximativement 100g de quinoa (j'ai décidé de le mesurer comme du riz dans le verre doseur)
- rincer le quinoa
- le cuire dans deux fois son volume d'eau (il me manque toujours de l'eau pour finir la cuisson - j'ai dû rajouté deux verres d'eau en milieu de cuisson - mais pour la première fois, ça n'a pas trop attaché à la casserole) pendant 20 minutes
- pendant ce temps, prendre les 2 tiers d'une boîte de thon au naturel. Mélanger avec un oeuf, du piment doux, le jus d'un demi-citron, herbes de provence, sel, poivre.
- Egoutter le quinoa, atteindre qu'il refroidisse et le mélanger à un oeuf
Et là, ça ne devient pas vraiment présentable... (éloigner les invités). La recette indique de faire des boulettes de quinoa dans lesquelles on enfonce le mélange au thon. Ma préparation à base de quinoa était vraiment trop molle pour suivre cette indication (pas assez de quinoa par rapport à l'oeuf ?). Cela s'est transformé en :
- étaler de la pâte quinoa dans la main
- déposer un peu de mixture au thon
- recouvrir de pâte
- fermer le poing
- rouler la boulette dans le plat et prier (j'ai pu faire 8 boulettes de la taille de gros falafels, et il reste du thon) (ou plutôt de l'oeuf au thon)
- falcutatif : s'apercevoir qu'on n'a pas huilé le plat et décider d'y aller quand même (j'avais trop peur de bouger à nouveau les boulettes qui ne paraissaient pas très solides)
- cuire 20 minutes au four à 180°C
Pendant ce temps, réchauffer un mélange de légumes grillés Picard à la poêle pour accompagner le plat.

Verdict : présentable et très bon !
La préparation du repas m'a pris bcp plus longtemps que les 20 minutes annoncées. Entre la cuisson du quinoa, son refroidissement, la préparation des boulettes et la cuisson de celles-ci, cela a duré plutôt une heure.
La cuisson au four est vraiment simple. Même si le plat n'est pas huilé, les boulettes ont à peine accroché. J'avais roulé les deux premières dans de la chapelure et celles-ci n'ont pas du tout accroché.
Les boulettes sont un peu croustillantes en surface, vraiment moelleuses partout ailleurs et pas du tout sèches. On sent bien le coeur de thon citronné, mais pas du tout le piment (j'en avais mis 1 cc et demi, j'augmenterai la prochaine fois). Et cela se marie très bien avec les légumes grillés. L'assiette est aussi très joyeuse, avec toutes ces couleurs. Et le tout rassasie complètement !
Côté calories ? apparemment, chaque boulette fait 50 kcal et une part du mélange grillé revient à 138 kcal. On a donc un repas à 338 kcal par personne. Si je prends un plat diététique Picard au hasard, il annonce 324 kcal. Le contrat est donc également rempli de ce côté-là ! Et ça change du poisson à la vapeur...

Les variantes possibles :
- dans une version simplifiée, je pense que l'oeuf ajouté au thon est inutile, surtout si on a peu de thon (car sinon on a trop d'oeuf !). Ne pas hésiter à forcer les épices et les herbes. On peut aussi se passer de jus de citron, mais ce serait dommage. Bref, la recette est faisable au moins si on a : du quinoa, un peu de thon (ou sardines, jambon, etc.), un oeuf, des épices ou herbes. Pour moi, le plus dur est d'avoir un oeuf !
- dans une version gourmande, pourquoi ne pas rouler les boulettes dans un mélange chapelure/parmesan ? miam, miam...
- cela peut être aussi intéressant de servir plusieurs versions des boulettes en même temps : une version provençale (thon/tapenade), une indienne (curry), une orientale (ras-el-hanout), etc.


Ma première deuxième fois
Un bouquet de roses sans raison, juste pour me faire plaisir... Lovely !




2 commentaires:

lavande a dit…

Très intéressant ton article!
Essaie à ma façon la fois prochaine, ça devrait être plus simple...

Jane Proust a dit…

Oui, je pense que je vais suivre ta méthode la prochaine fois !
Merci d'être passée par ici en tout cas :)